2 sujets :

1) Journée de solidarité

Avec cette mesure nous travaillons gratuitement et se sont les salariés seuls qui paient la note de la journée de solidarité.

Mettre le jour de solidarité un jour férié c'est faire travailler le personnel 7h, et l'entreprise économise dans les faits 11h (majoration) !

Pour la CFDT qu'elle soit férié ou pas,
on ne doit pas faire travailler les salariés sans rémunération ; et nous ne voulons pas déroger aux 35h


2) Ouverture du Lundi de Pentecôte:

La CFDT ne l’envisage qu’avec de réelles contreparties pour les salariés:

1. En jour férié exclusivement sur du volontariat et payé comme tel

2. Si le jeudi d’ascension qui tombe le 1er mai est réellement récupéré en + (récupère le jour de solidarité) 

3. Avec des vrais week-end qui se fassent du samedi au dimanche (lundi à la demande du salarié)


Sondage "ouverture du lundi de Pentecôte" clos : Résultats des votes :

 

Sondage3_clos