Les propositions de la DRH  sur la  negociation   vendeur

Auchan Orange Vweb donnez  nous   votre avis

 

 RMV

  •    INTEGRATION  DANS LE SALAIRE : 30% au lieu de 25% si acceptation du nouveau statut avant le 31 décembre 2013     
  •   MAINTIEN : 100% la première année et 50% la 2ème sur la  moyenne 2011-2012


.PRIME DE RAPIDITE : prime de 3500€ brut pour les vendeurs ayant une RMV annuelle moyenne de 3500€ et 5000€ brut pour les vendeurs au-dessus de 3500€ de RMV. Cette prime sera versée si acceptation du changement de statut avant le 15 septembre 2013


ACCOMPAGNEMENT EXTERNE : Si le vendeur a un projet personnel identifié, il quittera l’entreprise dans le cadre d’une rupture d’un commun
    accord, avec une indemnité conventionnelle de licenciement complétée d’une indemnité forfaitaire brute de :
    •12 500€ si ancienneté inférieure à 10 ans
       •15 000€ si ancienneté comprise entre 10ans et plus et 20 ans
        •20 000€ si ancienneté comprise entre 20 ans et plus et 25 ans
          •25 000€ si ancienneté de 25 ans et plus


Cette dernière proposition entrera dans le cadre d’un accord de méthode qui sera présenté lors du CCE du 12 avril.

 

 

le compte rendu  de la reunion 

 

Présent CFDT : Bruno Lavesque, Stéphane Postel, Gilles Franzon, Eric Lamotte.

 

DRH : Ouverture de la séance par J.Guilbert dont l’ordre du jour porte sur la présentation des propositions suite au CCE et le débat autour de l’Expertise.

Rappel des objectifs de l’Entreprise :

      Stratégie de reconquête du marché,

      Devenir plus rentable,

      Préserver l’Emploi,

      Négocier les conditions de transition du métier Vendeur.

CFTC : déclare être gênée par la circulation du rapport de l’expertise dans les magasins.

DRH : Tout à f<ait d’accord, cela est de la responsabilité  des membres du CCE qui ont le devoir de respecter la confidentialité.

FO : Respectez-vous la confidentialité vis-à-vis des Société d’Auchan et autres ?

DRH : nos communications ne concernent que la DG et l’Entreprise.

CFDT : Retour de la Direction par rapport à l’expertise.

DRH : cela a été fait dans une autre instance et ce pendant plus de 3 heures.

La DRH remémore leurs propositions.

 

1ère suspension de séance.

 

A la reprise :

Présentation de la plateforme commune : CGT, FO, CFDT, en insistant sur le fait que la suppression de al RMV, ne conforte pas l »équilibre des comptes. Cette perte de salaire et du statut de vendeur PRO, provoque des conséquences à la fois familiales et professionnelles.

  • Le vendeur devrait garder la valeur de la meilleure des 3 dernières année et ce pendant 2 ans ; passer de 25 à 70 % de réintégration  à l’échéance de la 2ème année dans le salaire.
  • La classification en 3D
  • Une prime de rapidité à 7000€.
  • Pour le projet extérieur, après 10 ans : 1500€ par année d’ancienneté fdans l’Entreprise.

CGC :Faut-il surenchérir ?

2 objectifs essentiels :

v  Maintenir les postes,

v  Préserver le pouvoir d’achat.

Réformer la RMV pour aller vers la GDI ; une transformation des métiers la plus indolore possible individuellement. S’orienter vers des efforts de préparation et de formation avec une palette de propositions pour tout à chacun individuellement. Revoir les dates de fin d’application de cette transformation et travailler une réelle, pesée de poste pour que les vendeurs soient en niveau 3. Les niveaux 4, gardent leur niveau, leur rémunération et bénéficient des augmentations de salaire collectives. Les chiffres cités par les 3 OS sont des bases de négociation intéressantes.

 

CFTC : surprise par la déclaration des 3 organisations ; demande un accord de méthode distinct de celui du métier vendeur.

Niveau 3C acquis par la GDI, en phase avec l’esprit de l’accord GDI ; la base de calcul des compensations de prime RMV sur les 2 dernières années. La prime de rapidité doit être en proportion du pouvoir d’achat. La prime d’intégration doit avoir le moins de perte possible.

 

2ème suspension de séance

Proposition DRH :

Commentaire : le regret de l’intersyndicale de voir disparaître la RMV, le sujet n’est pas là, ce n’sont que les conséquences. Les demandes sont disproportionnées et inapplicables  en l’état, pas logique : les salaires seraient plus élevés qu’actuellement.

 Prime de rapidité : échéance : 15 septembre 2013 : 3500 € pour le vendeur qui fait une moyenne annuelle 2011/2012 inférieure ou égale à 3500 € et 5000 € pour le vendeur qui fait une qui fait une moyenne annuelle 2011/2012 supérieure à 3500 €.

Possibilité de versement en 2 fois : 1 en septembre et, 1 au 1er trimestre 2014 pour la fiscalité.

Classification pour tous les vendeurs au niveau 3 : les nouveaux y compris. L’entretien GDI après 6 mois pour accès au  niveau C, et si le seuil 42 points est atteint, accès aux objectifs de la nouvelle grille.

Maintien de la RMV : moyenne annuelle 2011/2012, 100% pendant 1 an, 50 % pour la 2ème année et intégration de 30 % de cette même moyenne dans le salaire. (Date à déterminer)

Pour les départs volontaire suite à un projet personnel :

  • ü  12 500 € > à 10 ans
  • ü  15000 € entre 15 et 20 ans
  • ü  20 000 € entre 20 et 25 ans
  • ü  25 000 € > à 25 ans.

Positionnement des vendeurs jusqu’au 31 décembre 2013.

Ceux qui préfèrent rester à la RMV, peuvent  la garder. Auchan fera un bilan au 31 décembre 2013 et  prendra les décisions en conséquence.

La DRH enverra les projets d’accord aux DSC, à savoir que ceux-ci seront à durée déterminée.

CFDT : Pourquoi ne pas mettre tout le monde à 5000 € de prime de rapidité, et pourquoi ne pas intégré les 30 % de la RMV tout de suite.

DRH : Nous sommes ouverts à toutes vos propositions et nous ne fermons pas la porte, mais revenez vers nous avec une signature.

Prochaine réunion le 2 avril 2013.

 

 

Donnez  nous   votre avis ;   dsclaplatine@wanadoo.fr