Declaration des élus  CFDT  au CCE  du 29/11/12

extrait : Nous irons jusqu'au bout. Les salariés spoliés sont en droit de demander leur dû ! 

LOGO

 

Suite au jugement de la cour de  cassation

 

sur les affaire des temps de pause, les élus CFDT  revendiquent  le  versement  d’une prime de compensation pour tous les salariés

 

La CFDT est responsable, nous  revendiquons  une  négociation pour définir des modalités de remboursements de ce dû et pour ne pas déstabiliser l’entreprise qui pourrait être tenté de répercuter cette rémunération  en impactant  l’emplois, nous sommes ouvert  à des mesures pluriannuelles  visant à étaler la dette

Que les choses soient claires en aucun cas cette compensation ne devra minorer  ce qui est  dû  a chaque  courageux salarié ayant  assigné Auchan sur le conseil de  Prud’homme  de  Lannoy

De nombreux employés   dans toute la France ont manifesté leur soutient à cette exigence  nous vous  remettons  près de 5000  signatures

signat feuil

 

 

 

 

A défaut  d’une  réponse favorable,  des actions seront envisagé pour la fin de l’année

 

Emplois        Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi  pour  Auchan 80 M€

Il est envisagé un allègement du coût du travail par un crédit d’impôt de 20 milliards d’euros par an avec une montée progressive sur 3 ans, DONT la moitié soit  10 milliards d’euros dès la 1ière année.

Le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) sera calculé en proportion de la masse salariale brute de l’entreprise pour les salaires allant jusqu’à 2,5 fois le SMIC..  Pour exemple, c’est l’ensemble de la masse salariale d’un hyper hormis la Direction et les chefs de secteur, ou  a  l’échelle de l entreprise c’est 95% des effectif.    Les entreprises en bénéficieront dés 2014 au titre de l’année 2013

 

Cette mesure va permettre d’économiser jusque 6% de la mase salariale soit pour une entreprise comme Auchan  soit un gain fiscale évalué a 80M€  ou 125M€ sur le groupe 

  • Fort de ce constat  la CFDT exige
    • l’arrêt de toutes  mesures visant a supprimé des postes donc des  emplois à pourvoir
    • La       dé précarisation d’une frange importante des salariés ( CDD  et       temps partiels imposés).
  •      

Le PSB ou PTE et ses conséquences sociales soit la  suppression

de 1700 poste ou emplois à  pourvoir dont 600  en PSE doit être stoppé