logo-auchan-cfdt-webACTION CCE AUCHAN 29/06 LILLE  

 

                                   8000 pétitions déjà

 

 

LES SALARIES AUCHAN  AVEC LES ORGANISATIONS SYNDICALES CFDT FO CGT

 S’INSURGENT CONTRE LA POLITIQUE DE BAS SALAIRES PRATIQUE A AUCHAN 

 

 

 

Sans renier l intérêt d une distribution de la valeur ajouté, fruit du travail des salariés à travers des variables  telle que la participation,  les salariés avec les O.S CFDT  FO CGT     dénoncent le renforcement de  la  stratégie  déplorable de modération salariale  que pratique l’entreprise  

 

 

Il est clair que ne pas augmenter les salaires au même rythme que le cout de la vie cette année encore, revient à digérer, la plus value de la prime individuelle GDI qui a été réintégrée en partie (30%) dans le taux horaire en 2007

 

 

Cette politique du moins disant salariale induit tôt ou tard  un rattrapage  des grilles Auchan, par le Smic et  par la grille de branche  qui est la référence minimale  de salaire dans nos métiers,  

 

 

C’est sur la  base du salaire que Les variables sont calculées, c est la grille salariale et sa hiérarchie  qui garantit le plus équitablement  une réelle reconnaissance de la qualification  de chacun quelque soit son site et le contexte commerciale et concurrentiel de celui-ci, enfin c’est  le salaire qui garantie pour tous la solidarité en matière de chômage de maladie et de retraite.

 

 

Pratiqué une politique du tout variable qui verrait les salaires réduits a leur parts la plus congrue  n’est pas acceptable  

 

 

De plus cette année, 4 jours fériés tombent sur des dimanches, ils sont donc perdus par les salariés.  Les gains de productivité dégagés par l’entreprise soit 0,3%  de la masse salariale  par jour férié, absorbent à eux seuls l’enveloppe de l’augmentation salaire  2011 ;  la perte de ces jours surtout le  1er   est  très mal vécu  par les salariés qui demandent le rattrapage 

 

 

Ce n’est pas aux salariés de payer la note  de la crise  et de  la course aux mégas investissements à l’étranger

 

 

  Les Salariés  sont choqués par   le décalage entre le tableau  économique alarmiste  qui leur est dépeint les appelant  insidieusement à la raison et les mégas augmentation  des dix  meilleurs salaires ( +15%  sur 2ans indicateur bilan social 222)  sans compter les bonus divers de  plusieurs dizaines de millions d’€ octroyés , sur la base d’excellent résultats du groupe  a une élite dirigeante ( voir le blog B Boussemart)

 

Les OS  CFDT  CGT  FO  revendiquent une réouverture rapide des négociations,